La vente à emporter pour faire rebondir l’activité

Edouard Philippe a confirmé le 28 avril devant l’Assemblée nationale que le gouvernement statuera fin mai sur la réouverture des cafés et des restaurants. Quels sont les moyens donnés aux restaurants pour naviguer dans cette période de flou ? Comment réussir à concilier vente à emporter et consommation responsable ? Voici quelques pistes de réflexions pour une vente à emporter écologique.

Les restaurants réouvrent leurs cuisines avec la vente à emporter écologique

Une crise sans précédent dans les hôtels et restaurants

Les restaurants souffrent indéniablement de la situation actuelle. La plupart ont totalement fermé depuis le 16 mars 2020. Selon une enquête de l’UMIH, plus de 90% des établissement CHR sont fermés en avril 2020 en France.

En plus de toutes les aides de l’Etat, des initiatives originales émergent afin d’aider les établissements comme les restaurants à rebondir. Ainsi, la plateforme solidaire sauvetonresto.io permet aux clients de pré-commander un repas chez un restaurant qu’ils souhaitent soutenir. Le consommateur solidaire ira déguster son repas à la réouverture de l’établissement. La Fondation des Hôpitaux de France reçoit une partie du montant de la commande. Cette initiative aide donc à la fois les restaurants et les hôpitaux. jaimemonbistrot.fr, mise en place par France Boissons, est une autre plateforme de pré-commande permettant de soutenir ses bistrots préférés.

Cependant, ces initiatives ne permettront pas aux restaurateurs d’être sereins à long terme. Il faut repenser dès à présent ses sources de revenus en s’adaptant aux nouvelles pratiques de consommation.

Les périodes de crise, un accélérateur de tendance

Un ajustement des pratiques des consommateurs devrait avoir lieu en sortie de confinement. Selon une étude de NPG Group citée par L’Hôtellerie Restauration, environ 60 % des interviewés pensent retourner au restaurant à la réouverture des établissements. Le métier va chercher à se réinventer et poursuivre le chemin de la vente à emporter entamé depuis déjà quelques années. Comment ? En proposant aux habitant proches du restaurant de venir chercher leurs plats. Cette nouvelle clientèle de riverains peut s’ajouter aux travailleurs.

Certains restaurants se transforment en épicerie, s’inscrivant toujours plus dans la vie de quartier. On voit fleurir les offres de click and collect. Cet achat en ligne avec récupération de la commande sur place est particulièrement adapté aux restrictions actuelles. Les changements de mode de consommation devraient s’accentuer. En effet, toujours plus de restaurants s’ouvrent sur la vente à emporter pour assurer leurs arrières, et les consommateurs sont incités à ne pas se regrouper, donc à commander à emporter ou se faire livrer.

Le zéro déchet était en plein boom avant la crise, il sera une norme après. Il est porté par la législation et l’évolution des mentalités en matière de préservation de l’environnement. Nous sommes toujours plus à nous émouvoir d’une omniprésence du tout jetable alors que des solutions de contenants réutilisables existent pour une vente à emporter écologique.

Ils reprennent (ou continuent) leur activité grâce au take away

Voyons comment les membres du réseau Reconcil s’adaptent pendant cette période compliquée.

La vente à emporté reprend chez Les Marmites Volantes de Jaurès.

Un restaurant historique du réseau Reconcil, Les Marmites Volantes, a réouvert cette semaine pour de la vente à emporter uniquement. Bien sûr, tout est fait pour assurer la plus grande sécurité sanitaire, pour les employés comme pour les clients.

Les habitants du quartier, mais aussi les travailleurs qui reviennent au bureau, peuvent ainsi retrouver la bonne cuisine des Marmites !

Le P'tit vélo se met à la vente à emporter avec Reconcil.

Le P’tit Vélo ne pensait jamais faire de la vente à emporter. Florence et Michael aiment recevoir leurs clients dans leur salle à la déco chaleureuse et arty. Cependant, pour renouer avec l’activité, ils ont appelé Reconcil pour tester le service de location de contenants réutilisables.

Sur leur page facebook, ils expliquent leur décision. « Le choix de la proximité et de l’écoresponsabilté est fait, car nous croyons qu’il est temps maintenant pour chacun de consommer avec clairvoyance et conscience ».

La laiterie de Paris fait de la vente à emporter de yaourts. Reconcil lave leurs pots en verre.

La Laiterie de Paris est une « fromagerie urbaine » située dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris. Elle fabrique son propre fromage et de délicieux yaourts. En arrivant dans la capitale, Pierre a voulu créer le premier fromage made in Paris.

La Laiterie dispose de ses propres contenants en verre pour le lait et les yaourts. Reconcil fournit un service de lavage professionnel pour cet acteur de la vente à emporter écologique.

Cliquez ici pour en savoir plus sur nos différentes offres qui vous permettrons de redémarrer sereinement votre activité avec une solution éco-responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *