Vraiment zéro déchet notre tote bag ?

Il est tendance, il est beau, il est pratique, il est durable, il est réutilisable, bref il est parfait pour l’été. Il c’est cet accessoire que nous utilisons tous : le tote bag.

Photo tote bag

On l’aime notre tote bag

Il est tendance aujourd’hui, il était pratique hier. Créé par les Britanniques au début du 20èmesiècle, il avait pour fonction de remplacer les lourdes sacoches en cuir des facteurs. Il était donc le sac qui permettait aux facteurs de « trimbaler », du verbe « to tote » leur courrier. Ce n’est qu’au début des années 90 qu’il devient un véritable accessoire de mode. Accessoire de mode mais pas seulement, il est aussi pour les marques, un excellent moyen de communiquer. Lorsque l’on réfléchit aux tote bags que l’on a déjà vu, on a tous celui d’une marque qui nous vient en tête. Avec différentes inscriptions, couleurs et dimensions, il s’inscrit dans notre quotidien et nous l’utilisons pour faire nos courses comme pour remplacer notre sac à main.

Mais est-il vraiment écologique ?

Oui, il a beaucoup de qualités notre tote bag. On a même tendance à dire qu’il est écologique. Plusieurs arguments pourraient pourtant faire apparaître des nuages à l’horizon. Il n’est écologique que s’il répond à plusieurs critères de fabrication et d’utilisation.

À l’image de la comparaison des consommations des gobelets réutilisables et jetables, le meilleur des sacs n’est pas forcément le tote bag dans tous les cas de figure. Effectivement, son nombre d’utilisations et les consommations liées à sa production sont à prendre en considération et à étudier de près.

L’Agence Danoise de protection de l’environnement s’en est chargée en livrant l’analyse du cycle de vie des sacs de provisions. D’après les résultats, un sac en coton biologique a un impact positif sur le changement climatique à partir de 148 utilisations et un sac en coton conventionnel à partir de 52 utilisations*. En revanche, si l’on souhaite que ces sacs aient un impact positif sur l’ensemble des éléments étudiés dans une analyse de cycle de vie (consommations d’eau et d’énergies, toxicité pour l’humain, …), il faudrait que le sac en coton biologique soit réutilisé plus de 20 000 fois et le sac en coton conventionnel plus de 7 100 fois (Source : Numerama & Agence Danoise de l’environnement).

Écologique à condition de ne pas en avoir une collection

Le nombre d’utilisations n’est cependant pas le seul critère à observer. Depuis le début de notre investigation, nous utilisons un terme singulier pour parler de ce tote bag, nous utilisons « notre ». Or, peut-être que l’utilisation d’un terme pluriel serait plus appropriée à la quantité de tote bag que nous comptons chez chacun d’entre nous. Parce qu’ils sont devenus de vrais outils marketing, nous avons tendance à les accumuler.

Nos tote bags ne sont pas toujours tous utiles et sont souvent trop nombreux. Le chemin vers le zéro déchet vise pourtant à changer nos habitudes consuméristes vers des habitudes minimalistes. Et c’est là que vous vous posez certainement la question « Que faire de mes tote bags non utilisés ou usagés ? ». Nous avons cherché la solution pour vous.

Tote bags

Nos solutions pour les tote bags en trop

Créatifs, créatives, vous pouvez user de vos talents d’artiste pour fabriquer de nouveaux objets. Coussins, portefeuilles, trousses, à vous de choisir quel objet vous sera le plus utile. La réutilisation est la parfaite solution pour un objet non utilisé ou abimé !

Vous n’avez pas l’âme d’un créateur, nous avons une autre solution pour vous. Elle est moins écolo parce qu’elle vise souvent à recycler plutôt qu’à réutiliser mais est tout aussi intéressante. Donner à des récupérateurs professionnels ou à des associations permet de trouver une utilité à vos tote bags abandonnés. Sachez qu’environ 50 % d’entre eux seront réutilisés, 20 % recyclés en chiffons et 10 % (souvent ceux qui sont usés) seront réutilisés pour créer des isolants. (Source Conso Globe)

Et sinon à quand un tot bag en emballage consigné, récupérable et échangeable partout ?

Consommations, utilisations, recyclages, réutilisations, les tote bags n’ont désormais plus aucun secret pour vous. À vous de choisir la solution zéro déchet la plus adaptée à votre quantité de tote bag.

L’heure est à l’envoi de vos commentaires. Vous pouvez en laisser un ci-dessous ou nous écrire via Facebook, Instagram, Twitter

* Ces chiffres ont été produits en modélisant l’agriculture biologique à partir de l’agriculture conventionnelle. De plus, ils comparent, au prorata de leurs litrages, deux petits sacs biologiques à un unique sac conventionnel.

Images : Unsplash et Pinterest

2 commentaires sur « Vraiment zéro déchet notre tote bag ? »

  • D’après les chiffres donnés dans l’article, le coton biologique semble moins performant d’un point de vue environnemental que le coton conventionnel. C’est contre intuitif. N’y a-t-il pas erreur ?

    • Bonjour,
      En effet, le nombre de réutilisations nécessaires est plus important pour le coton biologique que pour le coton conventionnel. Il y a plusieurs raisons à celà qui sont évoquées dans l’article. La première est que le coton biologique n’utilise pas de pesticides ni d’engrais, le rendement en fonction de la surface de culture est donc plus faible pour le coton biologique que le coton conventionnel (environ 30% plus faible). Pour produire la même quantité de coton bio que de coton conventionnel il faudra donc 30% de plus d’eau, d’énergie et d’infrastructures.
      En revanche, la pollution des sols sera moins grande. L’article considère que l’ensemble des paramètres reliés au changement climatique doivent être plus avantageux que celui d’un emballage unique pour que le sac réutilisable soit considérés comme plus écologique d’où un nombre de réutilisations plus importantes pour le bio que le conventionnel.
      Le dernier point est directement lié au design du sac. Les auteurs ont utilisé pour leur étude des sacs qui existent dans le commerce (au Danemark) et ont pris comme critère de comparaison pour les sacs « le transport de 22L de marchandise ». Or les sacs en coton bio de 22L n’existent pas, ils ont donc du prendre 2 sacs de 20L, ce qui augmente la quantité de coton à utiliser (et au final le consommateur mettra 20L de course dans un sac et seulement 2L dans l’autre…). De plus le sac en coton bio existant est plus épais (meilleur résistance dans le temps mais plus de matière à utiliser pour le fabriquer). Si on considère 1 sac de 22L pour le coton conventionnel et 1,1 sac de 20L pour le coton bio le nombre de réutilisations diminue. Il reste néanmoins supérieur à cause du critère de rendement cité plus haut.
      J’espère avoir répondu à votre question. N’hésitez pas à me recontacter si vous trouvez que ma réponse n’est pas assez claire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *