Le réemploi revient enfin !

Aujourd’hui, après une soirée entre amis, nous jetons nos bouteilles de bière ou de vin dans la poubelle à verre, afin de les recycler. Ce doux bruit de casse s’avère bien dommage, car ces bouteilles étaient pourtant en parfait état ! C’est ce constat qui a poussé plusieurs projets en France à impulser le retour du réemploi des bouteilles en verre.

Pour mieux visualiser le système (certains d’entre nous n’ont même pas connu la consigne), on vous explique à l’aide d’un schéma :

Schéma réemploi de bouteilles de verre
Schéma réemploi du verre

Reconcil vous présente deux initiatives, dans deux régions différentes, pour un point de vue plus concret !

Bout’ à Bout’ dans le Pays de la Loire

Dans cette région viticole, Bout’ à Bout’ a choisi de remettre au goût du jour la consigne des bouteilles en verre depuis 2016. En s’associant à la fois avec des distributeurs (magasins alimentaire, cafés…) comme avec des producteurs (bières, jus de fruits, vins…), l’entreprise vise un large spectre de consommateur.

Grâce au label “Je m’engage pour la consigne” sur les bouteilles, on repère celles qui font parties de la démarche. Plus précisément, retrouvez-les chez 39 producteurs et 67 distributeurs de la région ! Il suffit de ramener vos bouteilles vides chez le producteur ou dans n’importe quel magasin du réseau.

Pictogramme Bout' à Bout'
Pictogramme Bout’ à Bout’

Par la suite, Bout’ à Bout’ collecte ces bacs par le biais du transporteur Atlantique boissons et de la structure Envie 44, en se greffant à leurs trajets habituels. De cette manière, pas de camions supplémentaires sur les routes !

Le lavage est ensuite effectué dans une des dernières usines de lavage industriel en France, gérée par Boutin Services. Les bouteilles repartent ainsi chez les producteurs, prêtes à être réutilisées.

Direction la Drôme et l’Ardèche avec Ma Bouteille S’appelle Reviens

C’est depuis 2019 que les petits pictogrammes de Ma Bouteilles S’appelle Reviens se sont ajoutées aux étiquettes des bouteilles. Avec 23 producteurs et une cinquantaine de magasins répertoriés, aucune excuse de ne pas trouver le breuvage qui ravit vos papilles ; bières, vins ou jus de fruits…

La logistique derrière ne diffère pas. Les bouteilles sont collectées dans un camion (avec un beau logo dessus !) et sont lavées dans leur entrepôt qui abrite l’usine de lavage. Vous connaissez la suite, les bouteilles sont ensuite revendues aux producteurs !

Le réemploi meilleur élève que le recyclage ?

Et oui ! La consigne et le réemploi sont écologiquement plus bénéfiques que le recyclage. Sans vous refaire l’histoire de la consigne, c’est l’arrivée du plastique à usage unique qui a mis à mal le système bien rodé de la consigne.

En effet, le bilan énergétique du cycle du recyclage est assez lourd. Il demande une fusion du verre à 1500°C durant 24h, et des distances plus grandes à parcourir jusqu’à l’usine verrière. En revanche, le circuit est beaucoup plus court pour le réemploi. Le processus de lavage des bouteilles est moins énergivore et les laveuses sont dans un périmètre plus proche. Dans une analyse du Cabinet Deroche, il est démontré que le réemploi permet une économie de -76% d’énergie, -33% d’eau et -76% d’émissions de gaz à effet de serre !

Bouteilles en verre, photo par Andrew Seaman
Photo par Andrew Seaman sur Unsplash

Une solution plus avantageuse au niveau économique et social

Bien que l’impact environnemental soit important, le réemploi a aussi d’autres atouts. Dans la liste de producteurs partenaires de Bout’ à Bout’ ou de Ma Bouteille S’appelle Reviens, on retrouve majoritairement des producteurs locaux, qui se fournissent à partir de circuits courts. De plus, la logistique du réemploi permet la création de nouveaux emplois, qui ne peuvent pas être délocalisés. Soutenir la consigne, c’est également soutenir une économie circulaire et de proximité.

Le réemploi des bouteilles en verre suscite alors beaucoup d’intérêt et des initiatives fleurissent partout en France. A quand une station de lavage de bouteilles en verre dans la région Ile-de-France ? C’est la mission que s’est donné Reconcil pour 2021 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *